Gus Van Sant - Le Cinéma de Porky
logo

| ACCUEIL | FILMS | SORTIES | BOX OFFICE | TRAILERS | STATS | FORUM |

3 mots clés maxi





Cinéma de Porky


Réalisation :
Ben
Marla
Ludo
Elmer
Anita
Nanette
Porky
Joh
Gus Van Sant
| INFOS | AVIS | MEDIA | RECOMPENSES | ACHAT | DIVERS | STATS |

LE DERNIER AVIS

Elephant
Alors que trois prix ont été attribués aux pataudes Invasions barbares et leurs soporifiques soixante-huitards québécois, la palme d'or et le prix de la mise en scène revenaient à Gus Van Sant et à son film Elephant...
Qu'en est-il ?
Et bien déjà il y a trop peu de films cette année qui peuvent se targuer de proposer des solutions cinématographiques aussi radicales et stimulantes pour que l'on ne s'intéresse pas à cet Elephant...
Dénué de toute volonté de raconter et d'expliciter la tuerie de Colombine, Elephant se présente comme une errance au sein des évènements... la caméra traverse cet univers tel un fantôme, s'attardant de manière intuitive sur des instants qui précèdent la tragédie...
Des portraits de jeunes gens, dessinés de manière à la fois floue et pointilleuse, dans un style impressionniste... Le film distille une atmosphère flottante et sensuelle qui se déploie sur un rythme tour à tour tendu et languide... L'indécision de la temporalité ( le film n'est jamais chronologique et plusieurs scènes se répètent ) accentue cette impression autant qu'elle suscite une participation active du spectateur qui adopte peu à peu le regard à distance affectueuse de Van Sant...
Le lycée, véritable labyrinthe sans fin, devient un espace complexe ou chaque porte, chaque salle, chaque coin cache son lot de drames, d'émotions futiles et d'instants sublimes... jusqu'à l'inévitable chaos...
Certes, Van Sant ne cache pas sa fascination pour ces kids qui sont incroyablement sexy et attirants et qui se meuvent, se blessent avec une légèreté et une grâce qui confine au sublime...
Il ne faut pas y voir une complaisance morbide dans un film qui se veut avant tout une rêverie à la fois fascinée et horrifiée sur ses destins qui dérapent, loin des excès moralisateurs et démonstratifs attendus...
En cela, Elephant est un film résolument moderne qui a le mérite de s'adresser à un spectateur sensible, réceptif à un cinéma capable de capter l'intime et de sublimer la banalité du monde dans toute sa complexité, même si pour cela il faut regarder l'horreur en face...
Une Palme méritée, c'est trop rare pour ne pas être souligné !!!

par Ludo



LES AUTRES AVIS

Elephant par Pitchoune
Elephant par Joh
haut

 

© 2003 - 2020 Le cinéma de Porky

Les résumés, vidéos, photos et affiches sont la propriété de leurs ayants-droits respectifs.